Station: [106] Bischofsburg

  • Bischofsburg
  • Agatha-Altar

Derrière des murs massifs en brique qui se dressent vers le ciel s’élève l’imposante cathédrale. Le Ziegelhof actuel doit son nom aux murs en brique qui sont des vestiges des anciennes splendeurs du Bischofsburg (le château fort épiscopal). Les premières mentions dans des documents officiels attestent de la persécution des Juifs en l’an 1096 où des habitants juifs de la ville cherchèrent protection dans les murs imposants du château fort. Nous ignorons si la construction du château fort fut entreprise de son vivant par le roi Heinrich I ou par son célèbre fils Bruno, archevêque de Cologne. Il ne reste aujourd’hui plus grand-chose du château fort édifié au 10ème siècle. Toutefois des comparaisons avec d’autres châteaux de cette époque permettent de s’en faire une image vivante. Le château fort, flanqué d’une tour de 25 mètres de haut, se trouvait à l’ouest de la cathédrale et de la zone que les chanoines, maîtres de l’abbaye de Xanten, appelaient leur royaume. La résidence proprement dite de l’évêque se rattachait à la tour. Dans le bâtiment de deux étages, une salle d’une surface au sol de presque 400 m2, offrait suffisamment d’espace pour des réceptions et festivités somptueuses. La place fortifiée était entourée d’un mur d’enceinte et d’un fossé. Au cours des siècles suivants, le château connut sans cesse de nouveaux agrandissements tandis que sa fortification se poursuivait simultanément avec les remparts de la ville. Il devait servir de résidence secondaire à l’archevêque de Cologne. Il est possible que ses dignitaires ou le Bailli de Xanten l’aient également habité. On peut voir des représentations du Bischofsburg dans la cathédrale. Sur l’une des ailes du maître-autel, cachée aux yeux de l’observateur, une peinture de Bartholomäus Bruyn le Vieux représente une vue de la ville au 16ème siècle. À l’autre extrémité de la nef, on trouve les tableaux de l’ancien autel de Ste Agathe datant de 1499. La partie centrale montre la scène de la crucifixion avec en arrière-plan la représentation inversée de la cathédrale et du Bischofsburg. Nous quittons maintenant le Ziegelhof en nous dirigeant vers l’ouest et en passant sous la porte centrale blanche ; ce chemin nous mène à la Meerturm en longeant le bâtiment. Une tour imposante, qui fut construite jadis pour servir de tour de refuge aux évêques. Elle était reliée au Bischofsburg par un couloir de ronde long et sombre. Aujourd’hui, c’est ici dans la Meerturm que sont hébergés les locaux de museum.de. Le couloir de ronde fait aujourd’hui partie du Siegfried Museum et vous pouvez le découvrir lors de la visite du musée.