Station: [103] Façade ouest de la cathédrale / Obélisque

  • Westfassade Dom
  • Obelisk

La cathédrale de Xanten se montre ici sous son meilleur jour ! L’imposante façade ouest avec ses deux tours s’élève presque à 80 m dans le ciel. Les niveaux inférieurs datent encore de Pour la grande fenêtre gothique à remplages, la façade fut percée au début du 16ème siècle. Des traces des anciennes fenêtres plein cintre qui durent céder la place, restent encore partiellement visibles aujourd’hui. La grande surface non-bâtie impressionnante devant la façade ouest servit de cimetière jusqu’au 19ème siècle. Dans les espaces verts nouvellement aménagés se dresse un obélisque à la gloire du célèbre auteur et chanoine Cornelis de Pauw*. Ce monument fut érigé sur l’ordre de Napoléeon. On raconte que l’empereur aurait lu les écrits du chanoine de Pauws et l’aurait beaucoup apprécié. De Pauw était jadis bien connu dans toute l’Europe en tant qu’auteur d’œuvres ethnographiques. Le roi Frédéric le Grand de Prusse le fit venir deux fois pour plusieurs mois dans son château de Sanssouci – à titre d’homme de compagnie et de lecteur. De Pauw déclina les offres du roi de s’y fixer définitivement – il retourna à son activité de bibliothécaire et d’auteur à Xanten. L’écrivain à succès Sophie von Laroche nota en 1787 dans son journal : « Peu après nous arrivâmes dans la charmante petite ville de Xanthen, dont on ne prononce toujours le nom qu’avec respect, car c’est là qu’habite le très méritant Abbe Pauw, et que c’est dans les murs de cette ville qu’il donne libre cours à son esprit de recherche historique sur l’Égypte et l’Amérique. Le hasard nous a permis de faire la connaissance de cet homme qui en dépit de ses connaissances immenses et de sa renommée reste si aimable et modeste. Il travaille maintenant sur l’histoire grecque, et s’efforce de faire comprendre aux jeunes gens l’intérêt de cette nation et de ses lois. » Dans son exposition permanente, le StiftsMuseum présente les principales oeuvres du chanoine de Pauw. Il s’est également attaché à mettre en évidence l’importance de Frédéric de Prusse et de Napoléon pour Xanten et pour la Basse-Rhénanie. Sur la face est de l’obélisque, on peut lire une épigraphe dont voici la traduction : « Ici repose Cornelius de Pauw, né à Amsterdam le 19 août 1739, auteur de recherches sur les Égyptiens, les Chinois, les Grecs, les Américains, mort à Xanten le 5 juillet 1799. Ce monument simple a été édifié aux frais de la ville de Xanten en l’an 1811, la huitième année du règne de Napoléon le Grand. Comte de Montalivet, ministre de l’intérieur, Baron de Ladoucette, Préfet du département de la Ruhr, Gruat, sous-préfet intérimaire de Clèves et Eickmann, bourgmestre de Xanten. »